Le plaisir de travailler au lit ———

Votre boss vous fatigue, pas de rendez-vous clientèle aujourd’hui, votre marmaille préférée a envahi le salon-bureau, il pleut et il pleut encore… Voici 4 bonnes raisons (vous en trouverez certainement d’autres…) pour rester au lit… mais travailler quand même !

Savez-vous que cette journée au lit peut booster votre productivité ? Voici notre meilleure astuce pour télétravailler ou travailler à domicile depuis son lit, tout en restant productif !

Pour en apprendre plus sur le travail à domicile, en toute sérénité…

Cet article participe à l’évènement “Télétravail : Votre meilleure astuce pour rester productif quand on travaille de chez soi” du blog Blogueur Pro.
Courant juin, vous découvrirez sur ce site toutes les astuces des blogueurs qui ont participé à cet évènement.

J’adore piocher des idées dans ce blog d’Olivier Roland, qui traite de la manière de construire un blog puis d’en vivre.
Olivier invite souvent d’autres entrepreneur à s’exprimer.
Par exemple, je vous recommande de lire l’article Les 4 avantages de tenir un blog d’entreprise écrit par Arthur.

Silvana en pleine réflexion…

Silvana a travaillé au lit le 5 février 2021

Silvana est une jeune femme déterminée, qui après un magnifique tour du monde s’est installée à Edimbourg (Ecosse) pour finir ses études artistiques en se spécialisant dans le dessin animé.

Le 5 février 2021, elle est au jour 6 du défi lancé par ses professeurs : produire 10 films d’animation en 10 jours, sur un sujet dévoilé à 0h00 le jour 1 : “ensemble-séparé”.

Ce jour-là, son adorable petit ami est moins accommodant que d’habitude… Il squatte le salon de leur appartement pour une série de téléréunions organisées par son job en distanciel dans le cadre d’un séminaire de motivation. Silvana est forcée de rester dans la chambre une grande partie de la journée.
Cela ne l’enchante guère. Mais en fin d’après-midi, elle doit se rendre à l’évidence : la journée a été hyper productive, elle a produit les 3 scripts qui lui manquaient pour terminer son défi. Elle adore ses trois nouvelles idées. Dès que Jacques a terminé, elle se lancera dans le dessin et la production (tout le matériel – planche à dessin, tablette, scanner, caméra – est dans le salon).

>>> Résultats, pour les curieuses et curieux, sur son site instagram ou son blog !

Que s’est-il passé ?

En fait, Silvana a découvert un des biais du cerveau humain, à utiliser tantôt avec modération, tantôt à fond : l’association lieu-habitude-mode de travail du cerveau.

La magie des lieux

En effet, dans le comportement humain, tout est conditionnement… Heu, c’est ce que l’on appelle l’éducation… On répète, on répète, notre cerveau emmagasine et restitue ensuite avec une énergie minimale…
Pensez à la quantité d’énergie pour apprendre à marcher, à retenir les tables de multiplication, à jouer du piano, à conduire… Et aujourd’hui, pouf, on conduit sans y penser, alors qu’à tout bien regarder, c’est une des activités les plus dangereuses de notre vie moderne.

Bref, de la même manière, par la force de l’habitude, chaque espace de notre “chez-nous” est associé à un comportement et/ou une émotion. S’assoir à table dans la partie salle à manger donne faim. S’affaler dans le canapé donne envie de s’y adonner à son passe-temps habituel (télé, tablette, jeu, lecture…). S’allonger dans son lit le soir va ouvrir la porte au sommeil…

Dans la journée, le lit, c’est une autre paire de manches. Soit on espère un moment coquin avec sa·son partenaire, soit c’est une invitation à la sieste ou à rêvasser.

Rêvasser ? Exactement ce dont Silvana avait besoin après des jours de travail acharné et de stress. Une jolie manière pour accéder à la fois à une bonne dose de repos cérébral et de nouvelles idées.

Mais partout on dit qu’il ne faut surtout pas travailler au lit…

C’est vrai, la plupart des articles et conseils sur le sujet vous encourage à ne pas franchir le pas et éviter de travailler au lit, ou même d’y mener n’importe quelle activité inhabituelle, pour protéger le réflexe sommeil et la qualité de vos nuits. Exactement pour la même raison que celle expliquée précédemment. Mais aussi parce que bosser depuis son lit peut se révéler particulièrement inconfortable.

Voyons comment y remédier…

Travailler depuis son lit tout en confort

Plusieurs maux guettent celui ou celle qui s’aventure à travailler au lit : le mal au dos, le mal au cou, des tensions dans les membres ou leurs articulations.

Pour éviter tout ça sans investir dans un matériel spécifique :

Munissons-nous au minimum de 4 oreillers

husband pillow

En position assise, en placer 1 derrière le dos, 2 sous les jambes pieds, 1 sur les cuisses pour poser ordi portable ou bouquin ou dossier. Calez votre dos, votre nuque, surélevez légèrement vos genoux, vos pieds, jusqu’à trouver une position confortable. Apporter un soutien lombaire au bas de votre dos est vraiment le plus important !

Si vous travaillez sur écran, n’oubliez pas la règle générale (assis, debout, allongé…) = le haut de l’écran à la hauteur des yeux.

Vous pouvez aller jeter un coup d’œil à notre article qui traite de l’ergonomie du poste de travail informatique, si vous en avez envie…

Les accessoires spécifiques du travail au lit

Bien sûr, on peut aussi investir dans des gadgets du type :

· table orientable avec tablette souris et porte gobelet intégré (indispensable non…!) : Coper Desk PRO (chercher chez amazon ≈ 80 €) ou Taotronic (chercher chez amazon ≈43 €) ou Nestling (chercher chez amazon ≈30€) par exemple…

· table-pont à roulette qui passe par dessus le lit : à acheter ou à fabriquer.

· oreiller spécial : Husband Pillow (chercher chez amazon ≈90 € !)

· plateau avec coussin intégré : NEARPOW (chercher chez amazon ≈58 €) ou HUANUO (chercher chez amazon ≈22€) par ex.

Franchement, nous ne le recommandons pas… N’est-on pas déjà envahi de trucs plus ou moins utiles ? Quand tout ce dont on a vraiment besoin, c’est des oreillers et toutes ces choses qui ne s’achètent pas ?

Bouger toutes les 25/30’

Utiliser un minuteur de cuisine comme dans la méthode tomate peut vraiment être utile. S’étirer, faire quelques mouvements de gym ou de yoga…

Déroulement idéal de la journée

  • Houps, et on commence par une douche froide (c’est juste une question d’habitude…). Comme on a prévu de peu bouger de son lit aujourd’hui, booster le système lymphatique qui joue un rôle majeur dans l’élimination des toxines et qui est généralement mis en marche par l’activité physique est une bonne idée…

  • Puis remettre son pyjama ou tout autre vêtement hyper-extra confortable !

  • Organiser son petit espace de travail productif ou de réflexion. : virer tout ce qui dépasse du champ de vision (ouste ! sous le lit ;  ouste ! dans les placards…).

  • Se munir de ses instruments de torture préférés (vous vous souvenez que travail a la même racine linguistique que torture…, bon, c’est souvent exagéré…) : laptop, pinceaux (ouille, attention aux tâches), carnet, smartphone. Bon aujourd’hui, on évite la clé à molette et la bétonnière. Concentrez-vous sur la gestion et la stratégie de votre business.
  • Fixer ses objectifs (2 ou 3 maxi) et les premières actions à accomplir pour avancer vers l’objectif. Et un timing.
    Puis tout oublier ! On est au lit zut !
    ---
  • Résister tout de même – mollement – à la tentation d’une sieste, du moment qu’elle est courte (30’’ à 15’) et agréable : se reposer est bon pour la productivité !
  • Mais résister férocement à la tentation de se perdre dans notre gaspilleur de temps favori (site de streaming vidéo, jeu, réseau social…).
  • Garder un moyen de noter à porté de main : papier, appli sur smartphone, ordi…  Et profiter du “divaguement” du cerveau pour noter tout un tas d’idées.
    Elles seront à organiser…
  • On est au lit, alors… On va essayer d’avancer vite dans le travail à faire en se promettant un truc bien agréable en récompense du travail effectué. Hou là là, si en plus on mobilise le réflexe récompense, on va abattre du travail ! Et sans perfectionnisme pour une fois… Pas mal…
  • Bon, comme expliqué précédemment, mieux vaut tout de même se remuer un peu régulièrement. Aller prendre l’air, faire une course à la poste ou chez le papetier (s’il est ouvert…)…
  • Après le repas, genre pique-nique dominical, mais sur la couette, la sieste est obligatoire (repos post-prandial que ça s’appelle), car la digestion est l’un des mécanismes corporels qui pompent le plus d’énergie. Laissons faire le corps pour une fois…
  • Après ce repos –  je l’espère mérité –  essayer de placer un truc tranquille, genre recherches sur internet ou lecture d’un livre ou magazine utile.
  • Puis agitation (6 salutations au soleil) avant quelques nouvelles phases de travail productif entrecoupées de pause et/ou rêveries. En avant pour les objectifs de la journée…

Bref, travailler au lit est une pratique à réserver à maxi quelques jours par mois (pour préserver notre lieu de sommeil, mais aussi notre dos , notre cou…). Mais qui peut rebooster notre motivation pour le travail si l’on profite vraiment de ce moment pour associer à nouveau travail et plaisir.
Et libérer sa créativité, car que l’on soit plombier, thérapeute ou artiste, tout le monde a besoin d’un soupçon de créativité pour réajuster son plan de vie, sa communication pro, son langage client, nouer de nouveaux partenariats, explorer de nouveaux domaines…
Et surtout, comme Silvana, retrouver de la motivation

Avez-vous testé ? Allez-vous tester ? Au plaisir de vous lire (et d’écrire pour vous)

Pas et Xris

Si vous avez aimé l'article, sentez-vous libre de le partager...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.